Menu principal
Accueil
Actualités
La commune
La mairie
Bibliothèque
La vie associative
Vie pratique
Contactez-nous
Liens
Insert your text here

Mairie 

 Le Village

38390 BOUVESSE QUIRIEU 

 Tel :  04 74 88 52 29

Fax : 04 74 88 58 13

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

blason1_small.jpg

 

Son histoire
bouvese.jpg En 1845, la commune de Quirieu qui ne compte plus que 300 habitants est rattachée à Bouvesse pour former Bouvesse-Quirieu.

Les origines :

La première mention écrite faisant référence à Quirieu date de 1190, trace inscrite dans le testament du baron Albert II de la Tour du Pin, avant son départ pour la 3ème croisade. Amblard de Quirieu y figure comme témoin. En 1282, Humbert, baron de la Tour du Pin devient, par son mariage, souverain du Dauphiné. Les hostilités entre la Savoie et le Dauphiné prennent de l’ampleur.

Sur ordre du Dauphin, une forteresse est construite à Quirieu , poste frontière idéal entre les deux provinces ennemies. Quirieu est également une place commerciale importante. Le péage sur le Rhône instauré en contrebas ( Port de Quirieu) est l’élément moteur du développement de la cité.

Du 13ème au 15ème siècle, Quirieu est à son apogée. A l’intérieur des remparts on trouve une forteresse, une maison forte, une chapelle ( Ste Catherine aujourd’hui en ruines) , des échoppes , des ateliers artisanaux, des halles et un village.

Au 17ème siècle , le rôle militaire de Quirieu est devenu inutile. La forteresse est démantelée. L’éloignement des voies de communication et le développement de nouveaux centres commerciaux vont causer petit à petit le déclin de cette cité autrefois florissante.

D’où vient le nom de Quirieu : Sur ce point, l’hypothèse la plus vraisemblable nous fait remonter à l’époque gallo-romaine. On pense que le site aurait été occupé par un oppidum ( camp romain) commandé par un chef de légion nommé Curius. Les nombreuses traces ( pièces, fragments de poteries, sculptures, …) retrouvées lors de fouilles de part et d’autre du fleuve confirment en partie cette hypothèse.

Quelques dates et évènements relatifs à Quirieu :

5 décembre 1289 : le dauphin Humbert cède à son fils Jean, les terres et châteaux de la Tour du Pin et de Quirieu.

22 avril 1326 : Par acte, le dauphin Henry, autorise le prélèvement du vingtain ( impôt seigneurial) afin d’entretenir les fortifications et remparts de Quirieu.

1334 : sentence obtenue par le chevalier Jacques Laure, pour la juridiction des hommes qu’il a dans la paroisse de Bouvesse

1345 : pour protester contre l’attitude du Dauphin Guigues qui a déshonoré sa fille, noble François de Bardonnèche entre en rébellion contre la toute puissance delphinale. Une haine mortelle s’installe entre les deux hommes.

François de Bardonnèche est arrêté, soumis à la question (torturé) jugé et condamné à la peine capitale.

Conduit pieds et poings liés au milieu du fleuve, une longue corde attachée aux chevilles, il est précipité dans l’eau. On remonte son corps sans vie. Il est lesté de pierres et rejeté dans le Rhône. Il perdit la vie, son rang, son honneur et tous ses biens furent confisqués.

1349 : criblé de dettes et sans enfant, le Dauphin Humbert II vend le Dauphiné au royaume de France, sous le règne de Philippe VI. Charles V, son fils, portera le premier, le titre de Dauphin royal.

1393 : révision des feux (recensement). La châtellenie de Quirieu, commandé par noble Guichard compte 376 feux.

Janvier 1429 : La guerre de 100 ans fait des ravages. Nouvelle révision des feux. Sur la châtellenie de Quirieu, commandée par Pierre Noir, on ne compte plus que 80 feux.

3 avril 1454 : le Dauphin Louis (futur Louis XI) fait don à Robert de Malortie des terres et châteaux de Quirieu et La Balme.

1626 : Sur ordre de Richelieu, la forteresse est démantelée. Il n’en reste rien. Les ruines que nous pouvons visiter aujourd’hui sont celles de la maison forte.

1811 à 1820: Quirieu devient chef-lieu de canton.

Et Bouvesse ?

Juché sur un éperon rocheux, la place manque à Quirieu. Les animaux sont gardés en bas de village. Le quartier des Granges se développe, regroupant habitations, granges et hangars. C’est le domaine des bouviers, (littéralement les gardiens de bœufs) qui donnera par extension, le nom de BOUVESSE.

L’essor de la commune interviendra beaucoup plus tard avec l’exploitation des carrières de pierres à chaux (ancêtre du ciment) puis avec le développement industriel lié à la fabrication du ciment artificiel, inventé par Louis Vicat.




© Copyright commune de BOUVESSE-QUIRIEU 2007
Une réalistion Activasys S.A.R.L 1999-2007